Par Upsocl
26/11/2020

“L’éducation que tu donneras à tes enfants ne sera ni meilleure ni moins bien si tu es gay”, a dit Gabriel qui a été adopté alors qu’il avait seulement deux ans. “J’aime comment on m’a élevé”, a-t-il dit.

Si il existe encore des préjugés sur le fait que les parents de même sexe qui adoptent et élèvent un enfant est une mauvaise idée, voilà un témoignage de plus que la sexualité n’a rien à voir avec l’éducation et la formation d’un enfant. Le bon développement d’une personne ne dépendra pas de l’orientation sexuelle, mais des valeurs qui ont été inculquées.

Gabriel est un jeune garçon qui a été adopté quand il avait tout juste deux ans par un couple gay. Après un long processus d’adoption, David et Jesús ont réussi à faire venir de Russie en Espagne leur petit garçon pour former une famille. Il est désormais un jeune homme et il raconte que son éducation a toujours été la meilleure.

Freeda

“L’éducation que tu donneras à tes enfants ne sera ni meilleure ni moins bien si tu es gay, cela dépend de ta personne, pas de ta sexualité” a dit Gabriel à la page Fabook Freeda.

Freeda

“Ils m’ont élevé de façon à ce que j’ai un bon comportement, pour que je respecte les gens, ils m’ont aussi appris à ne pas avoir de secrets, nous avons toujours eu cette confiance pour pouvoir parler de quoi que ce soit, je peux leur demander quoi que ce soit, même si c’est quelque chose dont je peux avoir honte parfois”, a t-il ajouté.

Freeda

Il est de plus en plus courant de voir des enfants élevés par des couples de la communauté LGBTI, grâce au fait que les tabous se soient brisés. Des cas comme celui de Gabriel démontrent que ce n’est pas non plus une erreur, en plus, d’autres études ont révélé que les enfants de couples homosexuels ont un meilleur niveau scolaire.

Quand les gens apprennent que j’ai deux pères, ils me demandent ce que cela fait de ne pas avoir de maman, et moi ce que je réponds toujours c’est qu’il n’y a que des caleçons et pas de culottes, mais c’est la seule différence“, a dit Gabriel.

Freeda

Quand il a eu la possibilité d’étudier un an en échange en Irlande, il a vécu dans une famille traditionnelle, où il a pu se rendre compte que le comportement et l’éducation qu’il avait reçue chez lui n’étaient pas différents. Cela l’a fait se sentir fier de ses pères.

J’aime beaucoup la façon dont j’ai été élevé, la façon dont ils me parlent, ils sont fiers de ce qu’ils ont fait, de leur création”, a-t-il dit.

Freeda

Gabriel, tout comme ses pères est devenu un activiste de la communauté LGBTI, et il souhaite apporter son témoignage à ceux qui regardent encore avec plein de préjugés l’adoption d’enfants de la part de couples gays.

VOUS AIMEREZ AUSSI