Par Upsocl
08/10/2021

Crystal Coombs (USA) a voulu couvrir quelques cicatrices sur son visage causées par une morsure de chien, bien que le médecin qui s’est occupé d’elle ait fait du bon travail, il n’a pas été très prudent dans le choix de la peau d’origine de la greffe. Peu de temps après, des poils ont commencé à pousser sur la joue de la jeune femme.

Ici, nous allons vous parler du cas d’une femme américaine qui s’est retrouvée dans une situation pire que son problème initial.

Quand elle avait neuf ans, Crystal Coombs a été attaquée par un chien qui a laissé des cicatrices sur son visage : l’animal lui avait enlevé un morceau de peau de la partie supérieure de sa pommette droite, qu’elle décrivait elle même comme “digne de Freddy Krueger”.

E!

Elle a alors demandé un rendez-vous à un chirurgien plasticien pour cacher sa cicatrice, et il a suggéré une greffe de peau prélevée sur son aine, pour ne pas utiliser d’autres endroits plus exposés. La femme a subi l’intervention et le rendu était plutôt bon, mais après un certain temps, des poils ont commencé à pousser.

Nous utilisons le terme “poils” car en raison de l’origine de la peau greffée, Crystal a commencé à avoir une pousse de poils pubiens sur le visage. “Je ne me souviens pas que le médecin ait mentionné que des poils pubiens pousseraient sur le greffon”, a-t-elle déclaré.

Lorsqu’elle a voulu améliorer cela, elle a rendu visite aux chirurgiens experts du programme Botched, sur E! pour voir quelles étaient ses options. Les médecins ont écouté toute l’histoire et se sont demandés pourquoi, de tous les endroits du corps où les poils ne poussent pas, le médecin qui l’a opérée a décidé d’utiliser la peau de l’aine. “Le dos aurait pu être utilisé, l’abdomen. Évidemment pas les aisselles”, a déclaré Terry Dubrow, l’un des médecins de l’émission.

E!

Coombs a déclaré que cet effet secondaire suite à son opération ne la dérangeait pas beaucoup jusqu’à ce qu’elle donne naissance à sa fille : pour elle, il est important de protéger l’avenir de la petite fille.

“Depuis que j’ai eu ma fille, je suis devenu très sensible au sujet. Elle a six mois et je m’inquiète à cause des autres enfants quand elle ira à l’école… Je ne veux pas qu’on l’embête”.

Crystal Coombs dans Botched, sur E!

Cependant, les médecins considéraient qu’il était très dangereux d’intervenir dans la zone, d’autant plus que la greffe était très bien faite et que toute altération pouvait générer un problème plus important.

E!

« Le cas de Crystal est très compliqué, malheureusement. Le greffon est très proche de certaines structures anatomiques clés telles que le nez, les joues et l’œil, qui en cas d’altérations, même légères, peuvent changer toute la forme du visage, et lui donner une apparence déformée ».

Dr. Terry Dubrow dans Botched, sur E!

Dommage pour la femme, qui va devoir s’habituer à utiliser le rasoir plus souvent…

VOUS AIMEREZ AUSSI