Par Upsocl
23/09/2021

Marzieh a dû faire face à la défiguration de son visage à cause de cette agression machiste. Bien que la loi ne l’ait pas protégée, elle veut inspirer d’autres femmes à ne pas se taire face aux injustices.

Bien que le féminisme gagne un peu de place dans le monde avec une lutte pour faire valoir les droits des femmes, les attaques n’ont pas cessé pour autant. Des cas condamnables, comme celui de Marzieh, continuent de refléter une société qui doit changer de cap rapidement.

Marzieh est une jeune Iranienne qui a été agressée par deux hommes, sans aucune raison. L’un d’eux lui a jeté de l’acide et lui a défiguré la moitié du visage.

Mihaela Noroc / The Atlas Of Beauty

La photographe allemande Mihaela Noroc “réalise des portraits de femmes aux histoires incroyables” à travers le monde. Elle a raconté l’histoire de Marzieh sur son compte Instagram The Atlas Of Beauty, où elle a souligné la force qu’elle a eue pour surmonter cet épisode tragique.

« Voici Marzieh, l’une des femmes les plus fortes que j’aie jamais rencontrées. J’ai pris cette photo il y a quelque temps, en Iran et aujourd’hui, après avoir obtenu son consentement, j’ai décidé de la publier », a commenté Noroc.

Mihaela Noroc / The Atlas Of Beauty

« Marzieh conduisait à Ispahan, en Iran, il y a six ans, lorsque deux hommes à moto se sont approchés de sa voiture. L’un d’eux lui a jeté de l’acide au visage puis s’est enfui. La police ne les a jamais attrapés, même si la rue était surveillée par des caméras de vidéo surveillance », a-t-elle ajouté.

Cependant, ce n’était pas la seule fois qu’une telle attaque a eu lieu. Selon Noroc, de nombreux autres cas similaires se sont produits et avec le même résultat malheureux : personne n’a été poursuivi pour ces crimes.

Mihaela Noroc / The Atlas Of Beauty

« Tous ces actes horribles étaient dirigés contre des femmes qui ne portaient pas de vêtements traditionels. De nombreux Iraniens pensent que ces attaques ont été menées en complicité avec différentes autorités pour décourager les femmes d’adopter une manière plus libérale de s’habiller », a déclaré la photographe.

Malgré l’horreur que Marzieh a vécue, elle se bat pour soutenir d’autres femmes qui doivent vivre des situations similaires. Elle essaye de sensibiliser à ces attaques et son objectif est d’interdire la vente d’acide.

Mihaela Noroc / The Atlas Of Beauty

« Même si elle s’est mise à pleurer en se souvenant de ce jour horrible, elle a voulu me raconter toute l’histoire. Elle a ensuite sourit à nouveau. C’était le sourire d’une femme puissante, qui a trouvé la force et le courage de surmonter la souffrance et de se battre pour sa cause chaque jour, afin que cela ne se reproduise plus jamais sur d’autres femmes », a déclaré Noroc.

Mihaela Noroc / The Atlas Of Beauty

«Chère Marzieh, des femmes extraordinaires comme vous sont la raison pour laquelle je mène à bien ce projet. Merci beaucoup de m’avoir montré la forme la plus pure de la beauté», a-t-elle ajouté.

VOUS AIMEREZ AUSSI