Par Upsocl
23/06/2022

“On a renoncé à nos rêves pour élever notre fils. Au moins si on avait eu un petit-enfant avec qui passer du temps, notre douleur serait plus supportable”, ont déclaré Sanjeev et Sadhana Prasad en se référant à leur fils qui est marié et qui, pour l’instant, refuse d’avoir un bébé.

Dans certaines familles les parents élèvent leurs enfants en espérant devenir un jour grands-parents. C’est même le rêve de nombreuses personnes âgées, qui ont le désir de revivre cette étape de l’éducation des enfants, comme ils l’ont fait auparavant avec leurs propres petits.

Pourtant il existe aussi des couples qui ne sont pas séduits à l’idée d’être parents et pour qui c’est loin d’être une priorité. Ce choix de vie contrasté entre les deux générations peut créer des tensions, qui dans certains cas peuvent réellement s’intensifier quand le désir d’être grands-parents est tel qu’il pousse les parents à être vraiment trop insistants, au mépris du bonheur de leurs enfants.  

Unsplash (foto referencial)

Bien que parfois il puisse y avoir des discussions de ce genre au sein d’une famille, on ne s’attend jamais à ce que ça dégénère outre mesure. Dans une famille de Haridwar, ville située en Inde à Uttarakhand, un couple marié a attaqué son fils en justice pour ne pas lui avoir donné de descendance jusqu’à présent. 

Ça peut sembler être une blague mais Sanjeev et Sadhana Prasad, âgés respectivement de 61 et 57 ans, prennent cette histoire très au sérieux. D’après The National, ils ont entamé une procédure légale dans laquelle ils réclament une compensation de 50 millions de roupies, soit environ 650.000 dollars, au cas où leur fils ne soit pas père d’ici à un an.

ANI

C’est la seule chose qu’ils ont demandée au moment du mariage entre leur fils, Sagar Sinha, 35 ans, et son épouse, Shubhangi Sinha, 31 ans. Tout cela est dû au fait que le père affirme avoir dépensé des milliers de dollars pour financer les études de pilote de Sagar aux États-Unis et aussi pour son mariage, qui a été des plus onéreux. Il estime pouvoir exiger en compensation la naissance d’un petit-fils.

“On a renoncé à nos rêves pour pouvoir l’élever. On a même fait un emprunt de 2 millions de roupies pour payer ses études. Mais malgré tous nos efforts, notre fils et sa femme nous ont causé une veritable torture mentale en ne nous donnant pas de petit-enfant. En plus de ça, la société nous remet en question, ce qui nous blesse davantage.” a déclaré le couple qui porte plainte pour cruauté psychologique.

Arvind Kumar Srivastava

“Mon fils est marié depuis six ans  mais il ne prévoit toujours pas d’avoir un bébé. Si au moins on avait un petit-enfant avec qui passer du temps, notre douleur serait plus supportable.” a ajouté le père.

ANI

Au cas où les époux n’aient pas d’enfant d’ici à un an, ils pourraient être contraints de devoir rembourser tout l’argent qui a été investi pour l’éducation et le mariage, dans l’hypothèse où ils perdent ce procès. 

“Tout parent rêve d’avoir des petits-enfants un jour et cela fait des années qu’ils attendent” a déclaré l’avocat de la famille. 

VOUS AIMEREZ AUSSI