Par Upsocl
06/05/2020

Ben Brown (Pennsylvanie, USA) vendait la plupart de son lait à une usine de produits laitiers locale, mais lorsqu’on l’a informé qu’on ne lui achèterait plus son lait à cause de la crise du COVID-19, il a décidé de pasteuriser et de mettre en bouteille les 12 traites qui lui restait et de les vendre depuis sa ferme au lieu de les jeter. Les gens ont répondu massivement à son appel à l’aide: il y avait une file de voiture à perte de vue!

Comme beaucoup de familles qui ont été touchées par le chômage et le manque de ressources financières en cette époque de coronavirus, Ben Brown, originaire du comté de Fayette (Pennsylvanie, USA), a vu son entreprise très affectée.

Brown possède sa propre ferme laitière appelée Whoa Nellie Dairy Farm, dans laquelle une partie du lait produit est vendue par lui-même et le gros de sa production est vendue directement à une usine de produits laitiers, principale cliente depuis plusieurs années déjà.

Tribune Review

C’est pour cette raison que lorsque, mi-avril, l’usine a appelé Brown pour lui informer qu’ils ne lui achèteraient plus son lait à cause de la crise, il s’est vue en grandes difficultés: 70 de ses 200 vaches étaient en train de produire du lait, et si ce lait n’était pas vendu, il fallait le jeter à la poubelle. Et il ne s’agissait pas d’une petite quantité: il était resté avec 12 traites sur les bras.

Ce qui s’est produit a été encouragé par deux facteurs: d’abord la ferme des Brown est active depuis le XVIIIème siècle, ils ne voulaient donc pas faire faillite et perdre tant d’années d’Histoire; et le deuxième facteur c’est que Ben déteste gâcher de la nourriture.

Tribune Review

Cela dit, les Brown se sont organisés pour vendre tout le lait qu’il leur restait en seulement quelques jours, en travaillant en continue pendant 24 heures pour pouvoir pasteuriser la grande quantité de lait qui leur était restée sur les bras à la ferme. La machine de pasteurisation ne pouvait pasteuriser que 115 litres à la fois, ils ont donc dû organiser les jours afin d’avoir des espaces de vente en libre service et d’autres pour la production du lait.

La famille a annoncé la vente de la sur le compte Facebook de la ferme et la publication s’est répandue dans les comtés de Fayette et Westmoreland, là où se situe l’exploitation des Brown.

FB: Whoa Nellie Dairy

Trois jours plus tard, lorsqu’ils ont ouvert au public, la chaussée de l’autoroute par laquelle on accède à la ferme des Brown était remplie de monde, et depuis le point de vente il y avait au moins 20 personnes en train d’attendre. Ils venaient également acheter du fromage, de la faisselle, du sirop d’érable et d’autres produits biologiques locaux. 

Après la vente de ce mardi, Brown était épuisé du fait d’avoir travaillé pendant un jour entier. Il a dit ne pas savoir exactement combien de litres de lait il avait réussi à vendre, mais il pense en avoir vendu des centaines. Cependant ce qui l’a le plus surpris c’est de voir autant de monde attendre pour acheter ses produits.

Tribune Review

Et ça, mes amis, c’est pour nous souvenir de l’importance de venir en aide à nos petits producteurs et entrepreneurs locaux. Ce sont ceux qui sont le plus affectés puisqu’ils dépendent des grands producteurs. Il est donc toujours bienvenue de leur donner un petit coup de pouce quand c’est possible! 

VOUS AIMEREZ AUSSI