Par Upsocl
17/08/2020

À 19 ans et sans soutien de sa famille – ni de son désormais ex-mari – Lada Koroleva s’est occupée de ses deux bébés et comme elle n’avait personne à qui les laisser, ils venaient avec elle pour livrer la nourriture dans les rues de Moscou (Russie). Maintenant, Lada a démissionné et elle cherche un emploi pour pouvoir travailler depuis chez elle.

Être maman n’a jamais été facile et c’est encore plus difficile pour les mères célibataires, puisque très souvent elles doivent cumuler plusieurs emplois pour s’en sortir en fin de mois. Il faut ensuite s’occuper des enfants et cela donne comme résultat un cocktail de fatigue et de résignation que toutes les femmes ne sont pas capables de supporter. 

Nous vous présentons Lada Koroleva, une femme originaire de Rostov-on-Don (Russie), qui donne tout ce qu’elle a, tous les jours pour gagner un peu d’argent pour livrer de la nourriture. Puisqu’elle n’a personne pour les garder à la maison, Lada travaille accompagnée de ses deux filles dont la grande a deux ans et l’autre est un bébé.

FB: Lada Koroleva

Ces derniers jours, diverses photos de la jeune femmes avec ses filles dans le métro ont circulé. Sur l’une d’elles, on la voit avec un énorme sac de livraison et avec une petite dans chaque main. Une photo qui démontre un grand courage et beaucoup de patience. 

Il se trouve que Lada n’a pas une histoire agréable, elle a souffert tour à tour de l’abandon de sa famille puis de son compagnon. La jeune femme a préféré ne pas laisser ses bébés à la maison puisque son mari et père des deux filles passait ses jours de quarantaine à jouer à la console tout le temps et ne s’occupait pas des petites.

FB: Lada Koroleva

Tout a commencé quand Lada avait 17 ans et a été maman de la petite Angelina dans son Rostov-on-Don natal. Là bas, elle était connue comme “la maman livreuse” puisqu’elle faisait un travail similaire, en livrant de la nourriture tout en poussant la poussette. Peu après, elle a déménagé à Moscou et a continué à travailler dans la livraison comme on le voit sur la photo

La jeune femme a reçu l’aide alimentaire des gens et des accessoires pour les bébés, comme des couches et des jouets. La situation avec son mari est aussi arrivée à un point de non retour et elle l’a quitté peu de temps après d’avoir accouché de sa deuxième fille.

FB: Lada Koroleva

Les photos de Lada ont fait le buzz et sont alors arrivés les premiers questionnements des gens qui disaient que la jeune femme profitait de ses filles et de sa popularité sur les réseaux pour arnaquer les gens et profiter de la situation. Elle a répondu que tous les gens qui le voulaient pouvaient venir à Moscou et voir la situation dans laquelle elle vivait pour la croire.

Mais elle est finalement arrivée à un point de non retour pour plusieurs raisons, Lada a fini par démissionner de son emploi. Dans les dernières semaines elle s’en est sortie en travaillant dans ce qu’on lui proposait.

FB: Lada Koroleva

“Les gens ont commencé à me critiquer en disant que je l’avais bien cherché pour avoir travaillé avec mes filles et même les services sociaux ont commencé à s’en mêler. En plus de cela, l’entreprise de livraison était généralement en retard pour payer les salaires et violait les droits des livreurs”.

Lada Koroleva à BoredPanda

Lada raconte qu’elle vit maintenant dans un studio et elle cherche un télétravail pour pouvoir être à la maison à s’occuper de ses filles. Elle dit que beaucoup de gens qu’elle a connu dans son étape de livreuse l’ont aidée en lui trouvant des emplois de femme de ménage ou bien de baby-sitter,  mais elle veut désormais un emploi définitif pour s’installer pendant un moment. 

FB: Lada Koroleva

L’instinct de survie maternel est tout simplement très puissant  et même si la situation de Lada a été pleine d’obstacles et de tristesse, c’est réellement émouvant de voir une femme si jeune avec ce niveau de détermination pour vouloir offrir une meilleure vie à ses filles.

 

Nous espérons qu’elle puisse rapidement trouver un emploi stable et la tranquillité qu’elle a tant cherchée. 

VOUS AIMEREZ AUSSI