Par Upsocl
25/08/2020

“Quand je l’ai vue marcher comme ça, j’ai tout de suite pensée qu’elle était magicienne ou un truc comme ça”, a déclaré Dilara İlter.

Un jour comme un autre, Dilara Ilte rendait visite à sa mère en Turquie, lorsqu’en regardant par la fenêtre, elle a vu une scène qui l’a particulièrement surprise. Dans la rue juste en bas elle a vu une femme marcher, et qui était entourée et suivie par une dizaine d’animaux différents. Ils y avait des chats de différentes couleurs, des chiens de différentes races, et toutes sortes d’oiseaux. Ils avaient tous l’air enthousiastes et heureux de se promener avec cette humaine. 

@cocukkilidi / Twitter

On aurait vraiment dit l’enchanteresse des animaux, tout droit sortie d’un conte pour enfants, comme dans le Joueur de flûte de Hamelin mais avec la particularité que cette femme n’avait pas de flûte et elle n’était pas suivie que par des rats. Dans ce défilé on pouvait voir une grande variété d’êtres vivants. C’est ce qui a notamment surpris Dilara Ilter, qui est restée stupéfaite face au spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Cette réaction ne nous étonne pas, qui ne serait pas profondément surpris en voyant un personne suivi par 10, 20 (ou plus) animaux de différentes espèces. 

“Quand je l’ai vue marcher comme ça, j’ai tout de suite pensée qu’elle était magicienne ou un truc comme ça (…) Ma mère m’a expliqué que tous les deux jours, elle réunit les animaux de la rue et leur donne a manger (…) La scène était tellement poétique (…) J’ai été surprise par la beauté de son engagement pour les animaux”

– a dit Dilara Ilter pour The Dodo.

Après avoir posé des questions, Dilara a pu constater que cette scène n’était pas dûe à un acte de sorcellerie, mais le résultat d’amour. Cette personne alimente tous les jours les animaux, qui en marque de gratitude ou peut être pour lui demander plus de nourriture, la suivent partout. D’ailleurs, un an après, lorsque Dilara est retournée voir sa maman, elle a de nouveau pu voir cette dame et ses animaux à poils ou à plumes la suivre. 

“Ma mère l’a rencontrée dans la rue et lui a parlé, mais elle était trop timide pour dire quelque chose. (…) Les rues sont remplies de nourriture qu’elle laisse pour les animaux. D’ailleurs c’est un fait assez commun en Turquie. Tout le monde aime les animaux de la rue ici.”

– a raconté Dilara.

Les défilés de cette femme bienfaitrice des animaux se poursuivent encore aujourd’hui. Un travail exigeant et qui n’est pas rémunéré, mais qui est par contre bien récompensé avec les ventres pleins et les visages ravis des ses amis à poils et à plumes.    

VOUS AIMEREZ AUSSI