Par Upsocl
27/03/2020

Paigey Miller dort dans un berceau géant, elle dépense 300 dollars en couches par mois et ne peut pas se séparer de ses peluches. Alors que beaucoup de monde se questionne sur son style de vie, elle n’est pas disposée à en changer.

Paigey Miller a une vie simple. Elle se réveille, prend son bain, change ses couches, bois au biberon et se prépare pour une journée complète de jeux et de sieste avec ses peluches.

Même si les activités de Paigey sont parfaitement communes pour une petite fille et personne ne pourrait critiquer cela, cela change rapidement lorsque l’on précise que la petite fille qui met des couches, se fait des queues de cheval à ses cheveux et a son berceau rempli de peluches a 25 ans.

Mindlessly Diapered

Miller appartient à une communauté appelée Adult Baby Diaper Lover (Les Adultes Bébés qui aiment les Couches, ABDL pour ses initiales en anglais), c’est un groupe de personnes qui passent leur temps à vivre comme des bébés, que ce soit seulement à l’intérieur de leur maison ou bien en public.

Ces individus utilisent des couches, boivent au biberon, ont des meubles de bébés à échelle adulte et ils revivent leur adorable enfance tous les jours peu importe leur âge véritable.

Mindlessly Diapered

Comme on peut s’y attendre, cela peut causer de nombreux questionnements, doutes et harcèlement de la part de ceux qui ne comprennent pas leur style de vie ou le confondent avec un fétichisme sexuel bizarre. C’est pour cela que Pagey a décidé de publier son histoire sur une chaîne YouTube où elle explique comment elle vit sa vie de bébé et pourquoi elle fait cela.

“J’ai toujours eu un humour enfantin, je me suis toujours habillée comme un bébé, c’est quelque chose qui me rappelle de bons souvenirs, des souvenirs de temps plus simples, de jeux, de siestes, d’imagination et d’innocence”. Explique t-elle.

Mindlessly Diapered

Le jeune femme de 25 ans, originaire de la côte est des États Unis a adopté ce style de vie en mai 2018 et a établi son propre service de souscription avec l’espoir de pouvoir aider d’autres personnes dans sa situation à ressentir moins de honte.

Une fois que j’ai grandi, j’ai commencé à chercher sur internet pour voir si il y avait d’autres personnes comme moi et il y avait une communauté toute entière. Un des sentiments les plus proéminents que ressentent les gens est la honte, j’ai donc décidé de rendre publique mon histoire. J’ai fait une chaîne YouTube et j’ai fait un site web. J’y parle de comment vivre sa meilleure vie de bébé adulte”. A t-elle ajouté.

“On aime jouer avec des jouets. Les choses que nous faisions quand nous étions petits nous rendent heureux. Je collection les Polly Pockets et les Barbies. J’aime jouer avec mes peluches”, dit-elle.

Mindlessly Diapered

Grâce à son site web et à sa chaîne de vidéos, la femme a obtenu environ 500 abonnés qui consomment ses vidéos, certains plus innocents que d’autres, et ils l’aident à payer le style de vie coûteux qu’ont les gens ABDL.

Les meubles géants personnalisés, les vêtements de bébés et les 300 dollars mensuels en couches ne sont pas faciles à payer.

Mindlessly Diapered

Malgré les dépenses, les préjugés et les questionnements sur son intelligence, la femme affirme profiter de son style de vie de bébé adulte, elle continuera de publier son contenu pour chercher l’acceptation et le respect dans un monde qui critique tout ce qui sort de la norme.

“Certaines personnes ne comprennent tout simplement pas pourquoi un adulte voudrait se comporter ou vivre comme un enfant. Tout cela a à voir avec la mentalité de laisser que les petites choses t’apportent de la joie”, dit-t-elle.

Nous sommes toujours des adultes fonctionnels. Nous devons faire des choses normales pour des adultes comme payer les factures, mais aussi nous avons la responsabilité d’agir et de maintenir notre style de vie”, a t-elle conclu.

Mindlessly Diapered

Même si cela peut être difficile à comprendre, le style de vie de Pagey et des personnes ABDL ne fait de mal à personne. S’ils veulent s’habiller comme des bébés et vivre en couches, tant mieux pour eux.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI