Par Upsocl
10/11/2020

Pour changer un pneu, vérifier l’huile et laver la voiture, elles n’auront pas besoin d’un homme puisqu’elles ont appris à le faire elles-mêmes depuis leur enfance.

Les temps où il y avait des activités pour chaque sexe sont révolus,les gens ont démontré qu’on est capable de faire ce qu’on veut du moment qu’on s’y prépare. On peut voir un grand exemple de cela à Sydney en Australie où on apprend à l’école à des petites filles à s’occuper d’une voiture.

Depuis leurs 11 ans, elles ont cette classe pratique donnée bien évidemment par une autre femme.

Instagram / Galmatic

L’intention est qu’elles apprennent à s’occuper comme il faut de leur voiture par elles-mêmes, une capacité nécessaire. On va probablement tout laisser faire au mécanicien mais il existe des choses qu’on peut faire nous même à la maison en prévention ou en cas d’urgence.

Par exemple, pour changer un pneu, dans le futur, ces petites filles n’attendront pas que quelqu’un vienne les aider, elles pourront le faire elles-mêmes rapidement.

Instagram / Galmatic

Quelque chose que le Collège Stella Maris à Maly sait très bien, apparemment, en Australie les autoroutes sont très grandes. Des femmes et des adolescentes apprennent à se sentir à l’aise derrière le volant grâce à ces cours, préparées face à une quelconque adversité.

Ce qui est certain, c’est que pour faire ces travaux, on n’a pas besoin de force, il faut plutôt de l’intelligence et de l’habileté et elles font bien savoir que ce n’est pas un “travail pour les hommes”.

Instagram / Galmatic

Pendant plus de 13 ans, L’éducatrice Eleni Mitakos a enseigné à un groupe de femmes à réaliser une maintenance basique sur des véhicules. Selon ce qu’elle a dit au Daily Mail, chaque année environ 100 000 adolescentes apprennent à s’occuper d’une voiture.

“L’objectif principal est que les adolescentes se sentent à l’aise au volant. Elles conduiront des véhicules très grands qui peuvent devenir très coûteux si on ne s’en occupe pas comme il faut. Nous ne dirons jamais assez à tous nos étudiants qu’ils ne doivent jamais ignorer un problème avec leur voiture, ils doivent s’en occuper pour leur propre sécurité”.

-Eleni Mitakos, professeur de maintenance automobile au  Daily Mail

Le futur sourit pour la population féminine du futur à Sydney. Il y a de nombreuses femmes qui peuvent aujourd’hui s’en sortir toutes seules avec leurs voitures. D’un autre côté, les jeunes ne se contentent pas d’assister au cours, elles montrent un réel intérêt à apprendre. Elles savent que plus tard, elles auront une voiture et elles sauront quoi faire à tout instant. 

Instagram / Galmatic

Une grande initiative qui doit être reproduite dans le monde entier, et il faudrait même s’attaquer à d’autres sujets comme la plomberie et l’électricité pour que les jeunes filles soient complètement indépendantes.

VOUS AIMEREZ AUSSI