Par Upsocl
24/02/2020

La dénonciation de Steve Winter, photographe chez National Geographic est très simple. Si vous vous retrouvez face à ces pratiques abusives, il est IMPÉRATIF de faire les dénonciations nécessaires car un “j’aime” sur Instagram a infiniment moins de valeur que le bien être d’un animal sauvage.

La maltraitance animale n’a aucun sens ni aucune limite. Il y a quelques jours, une dénonciation du prestigieux photographe Steve Winter de National Geographic a fait sensation sur les réseaux sociaux. Il accusait des tours opérateurs basés à Cancun au Mexique d’exploiter des jaguars pour gagner de l’argent en amusant les touristes qui visitent la ville.

Suite à la photo impressionnante d’un jaguar en train de nager dans la mer des Caraïbes prise par Winter lui même où le félin apparaît entouré de scooters des mers conduits par des touristes qui en payant un prix exagéré les prennent en photo comme s’ils n’étaient que des jouets. De plus, sur la photo, on voit que le jaguar est mal à l’aise. Vous pouvez voir la publication sur son compte instagram:

https://www.instagram.com/p/B71w137Dihv/

“Des conducteurs de scooters des mers et un groupe de touristes s’inscrivent pour plonger avec deux énormes jaguars à Cancun, au Mexique. Les gens ont besoin d’en savoir plus sur le commerce et l’industrie des selfies avec les grands félins. De la Thaïlande à l’Afrique du Sud ils représentent le visage visible du commerce de la vie sauvage. Si vous voyez vos amis ou de la famille prendre part à des activités comme celles de cette photo ou bien en train de caresser des bébés lions, faites leur savoir que ces buisness sont généralement en relation avec des programmes d’élevage et d’échange illégaux de parties de leurs corps et de bébés animaux”.

Steve Winter (@stevewinterphoto) sur Instagram

Winter, encore lui, avait déjà publié une photo précédemment, où on pouvait voir un couple de jaguars, également dans la mer mais cette fois-ci, ils étaient enchaînés à une embarcation en bois. Dans cette publication il avait aussi exhorté ses abonnés à prendre des actions concrètes pour que ce genre de pratiques ne se reproduisent pas de nouveau. Et cela passe directement par l’action des touristes.

“Les pratiques de l’exploitation de la vie sauvage comme celle-là sont communes dans le monde entier et c’est important que nous soyons attentifs pour pouvoir identifier les activités touristiques suspectes qui encouragent les selfies avec les animaux. Cela doit s’arrêter et c’est de notre responsabilité en tant que touristes de ne pas s’impliquer et de ne pas prendre de photos avec les animaux (…) Il y a beaucoup de douleur, de traumatisme et d’abus pour pouvoir maintenir ces animaux aptes au contact humain. Les grands félins  n’ont pas évolué pour être ‘amis des humains’ ni pour être pris dans les bras ou touchés”.

Steve Winter (@stevewinterphoto) en Instagram

Steve Winter l’a dit dans ses photos, mais nous en profitons pour le rappeler nous même une fois de plus :  Si vous vous retrouvez face à ces pratiques abusives, il est IMPÉRATIF de faire les dénonciations nécessaires car un “j’aime” sur Instagram a infiniment moins de valeur que le bien être d’un animal sauvage.

VOUS AIMEREZ AUSSI