Par Upsocl
22/02/2019

Il gagne un peu d’argent et prend soin de son environnement.

On estime que chaque année c’est mille millions de pneus qui sont jetés dans le monde, ce qui créé des tonnes d’ordures qui ne se recyclent pas et qui abîment notre planète sur le long terme, c’est pourquoi, un jeune brésilien de 22 ans a décidé de faire quelque chose.

Amarildo Silva habite à Paraïba au Brésil et cela fait un an qu’il se dédit à recycler des pneus et des enjoliveurs durant son temps libre. Ces morceaux de plastique laids deviennent alors de beaux paniers pour les chiens et les chats.

amarildo_silva2/Instagram

Il en a déjà vendu plus de 500, selon le journal Nation, il déclare aussi recevoir des demandes depuis l’Europe et l’Asie, “je ne vend pas plus car je n’ai pas de structures en dehors du Brésil, et ça serait contraire à la démarche de trop exporter, mais je reçois des demandes depuis toute l’Amérique et même de l’Europe et de l’Asie”, déclare Silva.

amarildo_silva2/Instagram
amarildo_silva2/Instagram

Le jeune homme est caissier dans un magasin, mais cela ne l’empêche pas de suivre sa passion et sa vocation pour l’artisanat, à chaque fois qu’il a du temps libre, il va collecter des pneus et il les transforme de façon artistique en de nouveaux objets.

En plus des paniers, Amarildo fait toutes sortes de gestes écologiques, il crée des boites avec des objets recyclés, des corbeilles et d’autres choses utiles.

amarildo_silva2/Instagram
amarildo_silva2/Instagram
amarildo_silva2/Instagram

Et d’où vient cette idée? Il a voulu gagner un peu plus d’argent tout en débarrassant les personnes des objets qu’ils voulaient jeter, de cette façon il n’avait pas à acheter du matériel et il participait à la lutte contre la surconsommation et à protéger la planète.

amarildo_silva2/Instagram
amarildo_silva2/Instagram

Ce qui a commencé par une simple idée créative, est devenue une vrai passion pour lui, il fait quelque chose d’artistique et qui nous aide en même temps à prendre conscience de notre environnement et à faire attention à nos déchets.

VOUS AIMEREZ AUSSI