Par Upsocl
05/06/2020

La perte de l’animal en Inde a provoqué des manifestation au niveau international. Cette technique est utilisée pour éloigner les animaux sauvages des cultures.

Dans le secteur de Silent Valley Forest de Attapadi, Kerala, en Inde, une éléphante enceinte a perdu la vie après avoir mangé un ananas rempli d’explosifs la semaine dernière. Il s’agit d’une technique utilisée par les agriculteurs locaux afin de maintenir les animaux sauvages loins de leurs cultures.

Le dispositif a explosé dans sa bouche et lui a infligé une douleur insupportable pendant des jours avant de lâcher son dernier souffle, debout dans une rivière, le 27 mai dernier.

Facebook Mohan Krishnan

Le 5 juin, un ramasseur de caoutchouc d’environ une quarantaine d’années a été arrêté pour manipulation d’explosifs et collaboration avec d’autres agriculteurs, a indiqué le Chef de Garde Forestier de la faune sauvage Surendra Kumar. Trois suspects avaient été identifiés le jour précédent.

Le chef de la police du district de Palakkad, G Siva Vikram, a informé à la télévision de New Delhi que “l’homme qui a été arrêté est un ramasseur de caoutchouc. Ils sont à la recherche des autres collaborateurs”.

Une autopsie de l’éléphante a montré qu’elle avait environ 15 ans, mais que probablement, par le manque de nourriture, elle avait l’air bien plus jeune. L’animal a mangé le fruit rempli d’explosifs qui ont explosé dans sa bouche et causé “des lésions traumatiques sévères”, a assuré Daily Mail.

Facebook Mohan Krishnan

Elle n’a pas pu s’alimenter ni boire durant des jours et a erré, bien que incroyablement affaiblie, vers une rivière pour éviter que les mouches et autres insectes ne pénètrent dans ses blessures. La raison officielle du décès a finalement été causée par une insuffisance respiratoire après avoir inhalé de l’eau.

Si les autorités locales avaient d’abord signalé que l’éléphante avait mangé de l’ananas, l’autopsie n’a pas pu le confirmer.

Facebook Mohan Krishnan

Aashique Ali U, Officier Forestal de Mannarkkad, a déclaré aux informations télévisées: “Pour le moment, nous ne savons pas avec quoi les explosifs ont été mélangés. Les explosifs locaux dans ce secteurs sont souvent mélangés à des fruits ou graisses d’animaux. Mais nous n’avons encore rien trouvé de concluant”.

Une équipe spéciale d’investigation de 10 personnes va commencer à retracer les mouvement de l’éléphant ce vendredi.

Les images de l’éléphante immobile dans le fleuve Velliyar avec sa trompe et gueule blessée submergées sous la superficie de l’eau a provoqué des manifestations à l’échelle internationale.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI