Par Upsocl
28/10/2019

“J’ai cru que j’étais devenue un meme”, a t-elle reconnu

Anok Yai est une étudiante de 19 ans comme toutes les autres, elle étudie à Plymouth State University du New Hampshire, et était en train de passer un bon moment à la célébration de bienvenue en cours de l’université de Howard de Washington DC quand un photographe l’a prise en photo avec son appareil photo. 

Il a publié deux photos de la jeune fille sur Instagram et ce qui aurait pu être un post comme n’importe quel autre, est devenu viral à cause de la beauté de la jeune fille. Et non seulement Internet a bombardé de commentaire la jeune fille, elle a également retenu l’attention de plusieurs agences de mannequins.

Voilà les photos prises de Anok Yai.

Le photographe recherchait les étudiantes les mieux habillées de l’évènement – il publie beaucoup de photo de mode – et Yai a immédiatement retenu son attention. Alors qu’elle, elle pensait que poser pour le photographe augmenterait son nombre de followers sur Instagram.

Mais jamais elle n’aurait penser que ce serait autant, la photo a déjà plus de 11 milles likes et des centaines de commentaires, ce fut tellement que c’est devenu viral sur Internet et est arrivé jusqu’aux agences de mannequin. 

View this post on Instagram

Hi Howard #howardhomecoming

A post shared by ROCK (@anokyai) on

“Mon téléphone a commencé à vibrer rapidement et pendant très, très longtemps. Au début, honnêtement je pensais que quelqu’un avait fait un meme de moi ou un truc comme ça” 

-Anok Yai au Boston Globe.

Selon Yai, la photo n’est rien de plus qu’une photo commune et habituelle, sans rien d’incroyable. Selon elle on n’y voyait rien de spécial.

“Honnêtement, je crois que les gens s’habituent à se voir eux même qu’ils ne peuvent plus voir leur propre beauté car ils la voient tous les jours”.

-Anok Yai au Boston Globe.

Trois agences de mannequin l’ont formellement contacté pour qu’elle signe un contrat avec eux et commence sa carrière de mannequin. La jeune fille reconnaît qu’elle s’est toujours intéressé à la mode, mais jamais elle n’aurait pensé que ça aurait pu être réalité et c’est pour ça qu’elle a l’intention de commencer dans le monde de la mode, mais sans laisser de côté ses études en biochimie. 

“C’est un rêve que j’ai toujours voulu, mais je n’étais pas sûre que ça allait arriver”.

-Anok Yai au Boston Globe.

VOUS AIMEREZ AUSSI