Par Upsocl
03/05/2022

A 22 ans, Jessica Jacinto du Venezuela a réussi à défiler sur les podiums les plus importants et à poser dans de nombreuses campagnes publicitaires de son pays. Pour elle, le mannequinat est devenu une source de confiance en elle et elle travaille chaque jour pour être sélectionnée pour défiler.

Au fil des années, certaines personnes de l’industrie de la mode ont commencé à s’efforcer à mettre fin à la définition unique de la beauté et à commencer à ouvrir le monde du mannequinat à d’autres types de beauté. Désormais, dans un espace où la diversité cherche à prédominer, Jéssica Jacinto a trouvé sa place dans ce monde.

Jéssica est un mannequin de 22 ans, née avec le syndrome de Down, une condition génétique où la personne atteinte possède un chromosome supplémentaire et malgré les limitations physiques que cela pourrait entraîner, elle a décidé qu’elle voulait être un mannequin international.

Instagram @jessica_model99

Bien qu’il s’agisse de l’une des maladies chromosomiques les plus courrament diagnostiquées aux États-Unis, la discrimination existe toujours pour ceux qui sont “différents”. Quelque chose contre lequel Jéssica se bat, mais cela ne freine pas pour autant ces attitudes.

Instagram @jessica_model99

Le voyage vers le mannequinat a commencé quand Jéssica avait 14 ans, quand elle et sa mère, Yanira, ont reçu une invitation à un concours de beauté pour jeunes filles avec un syndrôme de Down, qu’elles ont accepté uniquement pour essayer quelque chose de nouveau.

C’est à cette occasion que Yanira a déclaré que sa fille était faite pour défiler sur les podiums, elle s’est rendue compte que “c’était son monde”.

Instagram @jessica_model99

Jessica a décidé que devenir mannequin international était son rêve de vie : “Pour moi, être mannequin, c’est comme étudier une carrière qui me plaît, qui me passionne vraiment”, a-t-elle précisé.

“Et croyez-le ou non, il faut du dévouement et de l’innovation pour s’améliorer. Dès que je suis sur le podium, je deviens une autre personne. C’est presque comme si quelqu’un d’autre en moi faisait soudainement surface. Je me sens en puissance”, a-t-elle ajouté.

Instagram @jessica_model99

Elle a donc travaillé dur pendant 10 ans avec sa mère, son plus grand soutien, à ses côtés. Yanira s’est chargée de lui rechercher des opportunités d’emploi et de populariser ses réseaux sociaux.

Grâce à cet effort, Jéssica est convoquée à de nombreux castings, elle a été invitée par des hommes d’affaires et des designers locaux pour défiler, et ils s’accordent tous sur la même chose : son charisme et sa force ressortent.

Instagram @jessica_model99

Bien que Jéssica ait eu de nombreuses opportunités d’emploi, sa mère estime qu’il reste encore un long chemin à parcourir au Venezuela en termes d’inclusion.

Instagram @jessica_model99

Certaines grandes agences de mannequins et marques ont répondu à la jeune fille en disant qu’elles rappelleraient sans en avoir l’intention. Cependant, cela n’a pas arrêté Jessica ni sa mère, mais les a au contraire motivées à continuer. Elles croient en leur rêve, sachant au plus profond de leur cœur qu’un jour il sera réalisé.

“Nous sommes différents, mais pas inférieurs”, déclare Jessica, qui est également membre de la Croix-Rouge vénézuélienne.

Instagram @jessica_model99

Jessica est fière du chemin qu’elle a parcouru, des efforts de ses parents pour lui trouver sa place et elle est très motivée par tout le travail qu’il lui reste à faire car c’est sa passion.

VOUS AIMEREZ AUSSI