Par Upsocl
06/04/2020

Au milieu de la quarantaine causée par le COVID-19, un des animaux les plus rares de la planète a été repéré de prêt.

Le monde s’est immobilisé face à la pandémie du coronavirus que l’on est en train de vivre en tant que société. Le message donné par les autorité a été de rester chez nous pour éviter la propagation du virus. Et beaucoup de lieux ont été vidés de la présence humaine, ce que les animaux ont bien remarqué.

Des milliers d’images ont circulé sur différentes espèces qui ont repris possession des lieux dans lesquels ils ne pouvaient auparavant plus pénétrer à cause de la menace humaine. Cette foi-ci, ça a été au tour d’une espèce en voie d’extinction, que l’on n’avait pas vu depuis très longtemps et qui aujourd’hui s’est laissée observer dans un parc nationale en Russie.

ONU

Grâce à l’absence des humains, nous avons pu observer des choses qui d’ordinaire ne sont pas communes, comme cela a été le cas dans le Parc National Sailugem, situé au sud de la Russie, dans lequel le léopard des neiges a fait son apparition de prêt.

L’imposant animal a été photographié à une distance d’à peine 20 mètres par le chercheurs Aleksey Kuzhlekov, qui fait partie du programme de “Préservation de la diversité biologique et développement du tourisme écologique” du projet russe Ecologie. 

Aleksey Kuzhlekov

Le chercheur a raconté, à travers une publication sur Facebook, qu’il a pu filmer une vidéo d’une femelle léopard des neiges avec la caméra de son téléphone portable (…) “D’un coup, une femelle léopard des neiges a surgit de derrière un rocher. Nos regards se sont croisés, presque inexpressifs. Je me suis immobilisé tout de suite de crainte de lui faire peur”.

​“Pendant quelques secondes ils se sont toisés l’un et l’autre. J’ai levé doucement la caméra et j’ai commencé à prendre des photos. Bien sûr, j’ai réalisé à quel point quelque chose d’incroyable était en train de se passer: voir quatre fois un léopard des neiges en trois jours, c’est bien plus que ce que j’aurais pu rêver depuis presque 10 ans”, a ajouté Kuzhelkov en parlant de cet émouvant moment.

AGE FOTOSTOCK

Selon l’ONU, en octobre 2019, “le léopard des neiges, surnommé  ‘le fantôme des montagnes’ est en danger d’extinction et nécessite une protection urgente. Il en reste seulement entre 4.000 et 7.500 dans le monde” et nous savons déjà que l’un d’entre eux se trouve dans ce parc national en Russie.

National Geographic

Le Projet Altai, qui protège les paysages naturels et la vie sauvage en Russie, a signalé que certains chercheurs de léopards des neiges (Panthère unique) pensent, que depuis début 2019, il existerait environ 100 exemplaires dans ce secteur.

Que sait-on sur le léopard des neiges?

Selon le Projet Altai, c’est animal considéré comme un prédateur, mais qui joue un rôle crucial pour maintenir l’équilibre écologique de la région, puisqu’il s’attaque à de grands mammifères, au bétail et même à certains rongeurs.

National Geographic

À partir de 1998, l’organisation a réalisé de grands efforts pour préserver l’espèce, comme par exemple l’interdiction du braconnage. Cependant, les léopards des neiges, vivent en général en dehors des zones protégées.

Une magnifique image que nous offre ce confinement!

VOUS AIMEREZ AUSSI