Après être arrivé maquillé pour sortir avec des amis, Diego, 24 ans, a raconté qu’en raison de son apparence, ils ne l’ont pas laissé entrer. “Je voudrais qu’on sache que les discriminations existent toujours”, a-t-il dénoncé sur ses réseaux sociaux à son retour chez lui.

Malgré les mouvements qui défendent la diversité et l’acceptation de  l’autre, il existe encore des centaines de cas où la discrimination est présente. Sans faire plus de digressions, nous allons vous parler de ce qu’a vécu un jeune argentin qui a tenu à souligner que les discriminations sont encore bien présentes et bien plus qu’on ne le pense.

Il s’avère que Diego, un jeune homme de 24 ans, s’apprêtait à sortir dans un bar de Bahía Blanca en Argentine, et pour cela il a décidé de se maquiller selon ses goûts. Cependant, le local n’a pas du tout apprécié qu’il soit maquillé et ils ne l’ont pas laissé entrer.

Instagram @diekenn

Via son compte  Instagram, Diego a déposé une plainte publique adressée au bar Baroné, où ils se rendait accompagné de sa sœur et d’un ami. Comme le bar était plein, les trois amis ont décidé de boire un verre en attendant de pouvoir entrer, mais quelques minutes plus tard, tout a changé.

Avec l’idée de s’inscrire sur la liste d’attente, le jeune homme raconte qu’ils ne les ont pas laissé entrer “à cause de mon maquillage. Ils m’ont d’ailleurs dit que la prochaine fois, je devais me maquiller moins. Pour cette époque, pour ce siècle, pour ce qu’on veut, rien ne va dans cette attitude”.

Instagram @diekenn
“Cela me semble discriminatoire et cela me semble être de la merde en fait. J’aimerais qu’on sache que la discrimination existe toujours et que les marches ne sont pas des blagues, certainement pas. Cela existe encore et tous les jours. S’en est assez, a ajouté Diego.

Après l’agitation provoquée par sa plainte sur les réseaux sociaux – qui compte actuellement plus de 900 000 vues – le média argentin TN, a contacté les deux parties, Diego et le bar, pour connaître leur version des événements.

https://www.instagram.com/p/CSlctrpnp2Z/

Diego a déclaré “ils m’ont clairement dit que je ne pouvais pas entrer parce que je me maquillais. Ils avaient une liste d’attente à la porte pour que les gens s’inscrivent afin qu’ils puissent entrer lorsqu’il y aurait de la place. Ils n’ont pas voulu écrire notre nom. La vérité est que nous ne voulions pas rester plus longtemps, nous avons payé notre verre et sommes partis. Nous ne reviendrons jamais à cet endroit”. 

De son côté, Jonathan, le propriétaire des lieux a maintenu qu’il n’avait aucune idée de ce qui s’était passé et qu’il a immédiatement appelé Diego pour s’excuser. Il a également déclaré: “J’ai parlé avec tout le personnel et aucun d’entre eux ne m’a signalé de problème samedi soir. Imaginez bien que si je découvre la personne qui vous a discriminé, elle va subir une sanction, car je suis contre ces attitudes”.

https://www.instagram.com/p/CKHLJuyLAjS/

Les actes de discrimination doivent toujours être signalés.

VOUS AIMEREZ AUSSI