Par Upsocl
20/08/2021

Sur recommandation de son petit ami Marc, Mia Karina a commencé à partager du contenu érotique fin 2019. Aujourd’hui, elle gagne environ 250 000 $ par mois sur le réseau social. Lui, fier de ses réalisations, l’aide à se promouvoir dans le cybermonde.

En période de pénurie d’emplois et de revenus, le réseau social OnlyFans a été une oasis de stabilité financière pour de nombreuses femmes et hommes qui n’ont aucun problème à partager du contenu érotique.

L’irruption de cette nouvelle tendance a aussi donné lieu à des situations peu conventionnelles comme celle de Mia Karina, une jeune femme de 20 ans d’origine latine qui, en près de deux ans, a réussi à récolter la bagatelle de 2,5 millions de dollars. Le plus original de cette histoire est que son petit ami est son principal soutien et il l’encourage à continuer de partager son contenu.

https://www.instagram.com/p/CQgl85Gn4zJ/

Mia travaillait comme employée d’hôtel à Malte et gagnait environ 1 800 $ par mois. Elle y rencontre Marc Howard qui est devenu son partenaire et qui l’a amenée à considérer OnlyFans comme une alternative pour gagner plus d’argent dans un pays où le coût de la vie est assez élevé.

« Au début, j’étais curieuse quand Marc m’en a parlé, mais trop timide pour le faire. Les semaines passèrent et l’idée a commencé à faire quelques tours dans ma tête . La vie n’est pas bon marché à Malte et nous avions besoin d’argent ».

—Mia Karina pour LADbible

Fin 2019, la mannequin a commencé par partager du contenu “plus soft” et sans montrer son visage, mais après avoir fait sa pub sur ses réseaux sociaux, les abonnements ont commencé à arriver et au cours de son premier mois, elle a réussi à gagner environ 2 600 $. Aujourd’hui, ce montant a presque été décuplé, atteignant 250 000 $ en un mois de travail.

https://www.instagram.com/p/CQgl2uiH6vk/

Mia raconte que la meilleure chose à propos de travailler pour OnlyFans est l’indépendance que cela lui donne et la liberté d’effectuer son travail n’importe où dans le monde, “en pouvant choisir mon propre emploi du temps”.

Marc, quant à lui, admet qu’au début il était quelque peu inquiet par ce que les gens pourraient penser, mais dit que cette dynamique a rendu sa relation avec Mía “plus forte” et il fait même la promotion du contenu de sa petite amie sur ses propres réseaux sociaux.

“Je veux que les gens sachent à quel point elle travaille dur pour cet argent. Au cours de la dernière année, elle a effectué 12 à 15 heures de travail quotidien pour gérer son profil et fidéliser les fans. Son éthique de travail est au-dessus de tout ce que j’ai jamais vu chez quiconque.”

—Marc Howard pour LADbible

TikTok: @marcluts

Le jeune homme a également avoué avoir ressenti une certaine jalousie au début, mais il s’est rendu compte plus tard que “ce n’est pas la vraie vie. C’est un métier avant tout, et il faut être totalement professionnel”. De plus, il dit qu’il a toujours soutenu – et qu’il soutiendra toujours- Mia dans tout ce qu’elle fait.

De toute façon, la jeune femme n’entend pas passer trop de temps avec l’application comme principale méthode de revenu : en plus de son profil, elle a créé une maison de courtage immobilier et a investi dans les crypto-monnaies, secteurs dans lesquels elle souhaite se spécialiser à l’avenir.

VOUS AIMEREZ AUSSI