Par Upsocl
10/12/2020

L’histoire de Froylán et de son bébé de 4 mois s’est faite connaître sur les réseaux sociaux. Ils demandent de l’aide depuis la ville de Cusco au Pérou. Il a travaillé comme ouvrier dans le bâtiment, mais maintenant il doit se concentrer sur son fils, et il est à court d’argent.

Tout comme il y a d’excellents pères et mères, il y a aussi ceux qui ne valent tout simplement rien. Chacun aura ses raisons pour ne pas s’occuper de ses enfants, mais finalement ce sont les petits qui finiront par souffrir. Dans tous les cas, il ne faut pas juger quand on ne connaît pas l’histoire. 

C’est ce qui s’est passé avec ce bébé qui est né avec un bec de lièvre. Sa mère a abandonné le père et a décidé de partir et de faire la sourde oreille. Ils sont originaires de la ville de Cusco (au Pérou), où ils sont venus pour s’occuper du petit problème du bébé.

Archive personelle

Froylán Huamán est le nom de ce jeune père qui demande de l’aide. Malheureusement, il doit  désormais affronter la vie seul avec son petit bébé, depuis que la maman est partie.

Les motivations de la mère sont inconnues, mais quoi qu’il en soit, on n’abandonne jamais un enfant. C’est le commentaire qui  ressort le plus sur les réseaux sociaux, là où la nouvelle s’est répandue.

Image de référence – Pixabay

Ils sont venus à Cusco, depuis la ville de Quillabamba dans un autre état du Pérou, à la recherche d’un avenir meilleur en plus d’un traitement pour leur fils, qui est né avec un bec de lièvre.

Le bébé a 4 mois et a été abandonné par sa mère alors qu’il n’avait qu’un mois.

Sa mère nous a abandonnés quand il avait un mois. Je serai infiniment reconnaissant envers les personnes généreuses qui peuvent m’aider avec des couches ou du lait.”.

A dit Froylán à RPP Noticias.

Image de référence- Pixabay

Le jeune père travaille habituellement comme ouvrier dans le bâtiment, mais il est maintenant au chômage et de toute façon, il ne peut pas laisser son fils seul.

Il n’a pas les ressources pour acheter du lait, des couches, et encore moins pour payer l’opération. Les perspectives d’avenir sont compliquées.

Malgré tout, il a bon espoir. Il a confiance qu’ils pourront se relever et avancer ensemble.

Image de référence- Pixabay

Comme il l’a expliqué, il existe la possibilité d’une opération gratuite, mais il faut passer par une campagne de solidarité, comme détaillé au média  RPP Noticias. Il ne sert plus à rien de se lamenter sur l’abandon de la mère. L’avenir les attend et avec des efforts, ils réussiront à sortir de ce problème, personne n’en doute.

Beaucoup de force et de courage à eux! Vous pouvez obtenir plus d’informations ou les contacter via Diario Correo Perú

VOUS AIMEREZ AUSSI