Par Upsocl
30/12/2020

Jaime Espinoza est arrivé à sa cérémonie de remise de diplôme, mais l’entrée lui a été interdite parce que ses cheveux étaient trop longs. On lui a dit que la seule alternative pour entrer était de se raser sur le champ. Face à cette situation, l’école lui a froidement remis son diplôme à l’entrée et lui a demandé de partir.

Si 2020 a été une année à oublier et où chacun espère que le meilleur de lui-même en soit ressorti, il y a ceux qui n’ont apparemment rien appris sur l’empathie. Sachant à quel point ces derniers mois ont été difficiles pour beaucoup de monde, cela ne semble pas avoir d’importance pour ceux qui montrent le contre-exemple avec figure d’autorité. C’est ce qui est arrivé à un étudiant qui n’a pas été autorisé à assister à sa propre cérémonie de remise de diplôme car il avait les cheveux longs.

Meganoticias

Un jeune du nom de Jaime Espinoza a dénoncé, avec son père, un acte de discrimination après leur arrivée au lycée “Salesianos de La Serena” situé dans la ville du meme nom au Chili. Le jeune homme a été convoqué à sa cérémonie mais il s’est vu refuser l’entrée parce que ses cheveux étaient trop longs.

La plainte a été portée dans une vidéo où le père enregistre son fils et expose la situation devant l’indifférence de la direction qui était présente.

L’étudiant a parlé avec le média “Meganoticias” de ce qui s’est passé et il affirme qu’on ne lui a jamais donné d’autre raison que le fait que ses cheveux étaient trop longs, et que cela faisait négligé.

«C’était quelque chose auquel je ne m’attendais pas. J’y suis allé bien habillé et j’ai fini en colère parce que je ne comprenais pas pourquoi on ne m’a pas laissé entrer. Ce n’était rien de grave puisque nous n’allions être qu’entre étudiants, la direction n’allait pas être là ».

–Jaime Espinoza à Meganoticias

La chose la plus improbable c’est que la seule réponse qui a lui été donnée était qu’il “devait se raser sur le champ”, sinon il ne serait pas autorisé à entrer dans les locaux. Ils lui ont alors remis froidement son diplôme et leur ont demandé de partir. La famille a été extrêmement blessée et malgré les recommandations qui leur ont été faites pour porter cette affaire devant les tribunaux, ils veulent y réfléchir davantage avant d’agir.

Meganoticias

Selon la famille, le mal a déjà été fait et s’ils s’excusent et reconnaissent leur erreur, ce serait suffisant. Il n’y a eu aucune mention sur le sujet de la part de l’établissement qui veut conserver une discrétion absolue.

VOUS AIMEREZ AUSSI