Par Upsocl
26/02/2020

M. Ramon a 70 ans et était très triste, frustré et inquiet car il n’arrivait pas à vendre ses meubles faits main. Tout ce dont il a eu besoin c’est de cette jeune femme qui, avec son grand coeur l’a aidé en publiant sa photo pour que des milliers de personnes lui donnent un petit coup de pouce.

Les grands parents sont un trésor. Ces personnes âgées sages et fatiguées après toute une vie à lutter pour s’en sortir sont généralement une source de connaissances et de bonté, un exemple d’efforts et de dépassement de soi.

C’est pour cela que quand ils ont atteint l’âge d’or, la plupart ont bien gagné le droit de se reposer, de profiter de leurs petits enfants et de voir avec joie et satisfaction comment leurs enfants et petits enfants grandissent et deviennent de bonnes personnes tout comme eux.

Pixabay

Mais il y a certaines personnes âgées qui ne peuvent pas se donner ce luxe. La vie peut être parfois très injuste et ce, même pour les personnes qui ont fait des efforts pendant des années et qui sont obligées de continuer de travailler bien que si leurs corps ne le leur permettent plus, et ne devraient plus supporter de telles choses.

Leo Brown

C’est le cas de Ramon Rojas, un grand père de 69 ans qui fait des jouets en bois et les vend à la sortie d’un zoo à Chilpancingo, dans l’État de Guerrero au Mexique.

Fernanda Valle

M. Ramon est devenu charpentier à 35 ans et tout ce qu’il sait faire, il l’a appris de lui même, toujours motivé pour construire des jouets à ses filles quand elles avaient 4 ans. “Je voulais seulement qu’elles soient heureuses”, a commenté l’homme qui dit que même si son travail est un peu compliqué, voir douloureux, il est toujours satisfait de voir ses produits finis.

Fernanda Valle

Maintenant, en arrivant quasiment à ses 70 ans, le grand père s’est vu obligé de continuer à construire ses magnifiques meubles pour pouvoir subsister mais il n’a pas eu beaucoup de chance. Il ne faisait aucune vente, n’avait plus d’argent et la tristesse et la frustration avaient pris le pouvoir de ses pensées.

Mais tout cela, c’était avant qu’une sympathique jeune femme ne décide de s’asseoir à côté de lui pour écouter son histoire et l’aider afin qu’il puisse bénéficier du repos qu’il mérite tant.

Fernanda Valle marchait proche du zoo quand elle a vu M. Ramon assis, fixant l’horizon. Quand elle a vu son travail et le visage aimable du vieil homme, elle a décidé de s’approcher et de parler avec lui un petit moment. En voyant que les ventes de l’homme n’étaient pas très prospères, la femme a décidé de l’aider et a publié des photos de lui sur les réseaux sociaux pour faire connaître sa marchandise. Et le plan a fonctionné à merveille.

Fernanda Valle

“Regardez la merveille que j’ai trouvée, M. Ramon Rojas m’a demandé si vous pouviez aller le voir, il est à la sortie du parc zoologique Zoochilpan pour vendre son magnifique artisanat qu’il fait lui même. Il m’a dit mot pour mot “je les fais avec beaucoup d’amour”, et super aimable il m’a invitée à m’asseoir avec lui… Il était triste car il n’avait rien vendu, même pas une pièce de son magnifique travail qui est à très bon prix… il réalise aussi ces meubles en taille réelle” a écrit la jeune femme sur Facebook.

Le vieil homme n’avait pas beaucoup d’espoir que la publication de Fernanda ait un résultat mais il a remercié de tout son coeur les bonnes intentions de la jeune femme.

Fernanda Valle

Ce qu’il ne savait pas c’est que les réseaux sociaux sont devenus une arme puissante pour la visibilité des personnes qui ont besoin d’aide, et que des milliers de personnes ont partagé ses photos et des centaines d’autres allaient venir voir son petit stand pour tout lui acheter.

Le post de la jeune femme a eu tellement de succès que l’homme a même reçu des commandes des États Unis.

Fernanda Valle

M. Ramon avait juste besoin d’être vu et écouté pour pouvoir vendre ses produits et pouvoir avoir du pain à sa table. Grâce à une adorable jeune femme, au pouvoir des réseaux sociaux et au succès, le repos bien mérité qui vient avec est chaque jour plus proche.

VOUS AIMEREZ AUSSI