Par Upsocl
28/04/2020

Dans toute la Chine, il entre à moitié nu dans de petites cages, exigeant que ce type d’abattage cesse.

Le gouvernement chinois a interdit les “abattoirs” d’animaux exotiques et de chiens, mais malheureusement, cela fait partie de la culture chinoise. C’est ainsi que certains de ces locaux se maintiennent, et ils sont gérés par des personnes qui n’ont développé aucun affect pour ces espèces.

Ce qui est sûr c’est qu’il existe en revanche ces personnes qui luttent pour les animaux, et cherchent un moyen pour qu’ils puissent vivre tranquillement sans avoir peur d’être mangés.

Hug China

Parmi eu, il y a l’artiste Pian Shan Kong, qui est devenu un grand militant contre la consommation de chiens dans son pays. Selon l’association pour la Protection Animale Libera, il voyage dans toute la Chine pour livrer son message.

Pour se faire, il s’expose à demi nu et s’enferme dans de petites cages face au abattoirs et de cette façon il tente de transmettre à travers la vision humaine ce que subissent chacun de ces pauvres chiens.

Facebook / Asociación Animalista Libera

Cet artiste n’est pas tout jeune ! Âgé de 47 ans il a réveillé les consciences de beaucoup et il fait bien entendre qu’il n’est jamais trop tard si l’on veut changer. Mais c’est un combat qui est loin d’être gagné, puisque en plus d’être une “tradition”, c’est un business lucratif que certains ne sont pas prêts de lâcher,  par avarice sûrement.

Le fait que la consommation de viande de chiens remonte à des milliers d’années dans ce pays rend cette barbarie socialement acceptable.

Évidemment, ce n’est pas pour cette raison qu’il faut tomber dans les stéréotypes. En effet, toute la Chine n’est pas concernée par la consommation de viande de cet animal domestique. Certains villages ont décidé d’aller de l’avant et oublier cette pratique de maltraitance, qui heureusement est devenue illégale.

Il y a des rumeurs qui ont couru à propos de l’origine du coronavirus, certains disaient qu’il provenait de la consommation de chauve-souris.

Village Voice

Ceci nous donne une leçon sur les dommages que peuvent causer la consommation de ce type d’animaux qui ne proviennent pas d’une exploitation agricole, n’ont donc pas reçu les soins nécessaires et ne possèdent pas non plus de propriétés alimentaires. La nature a déjà envoyé son avertissement et les militants comme Pian Shan Kong continuent de lutter, c’est le message qu’il répand aux villages qui sont dans l’erreur et qui doivent changer.  

S’enfermer dans une cage n’est pas sa seule action pour combattre ce business, parfois il s’agenouille aussi pour demander pardon à la nature pour ces actes dépourvus d’humanité. 

Bien qu’il soit victime de moqueries et de menaces, il n’abandonne pas puisqu’il sait qu’il lutte pour quelque chose de juste, les bonnes personnes ne doivent jamais être les victimes.

On espère que son message parvienne à toujours plus de personnes pour qu’ils puissent remettre en question leurs actes, c’est toujours le bon moment pour changer et être une personne meilleure.

VOUS AIMEREZ AUSSI