Par Upsocl
31/07/2021

Lorsque Jordan a été adopté par Jerry Windle, c’était un garçon très malade et mal nourri, qui a trouvé dans son père adoptif non seulement un salut, mais aussi la possibilité de poursuivre et de réaliser ses rêves.

Tout a commencé dans les années 1990, lorsqu’aux États-Unis, un homme célibataire et homosexuel du nom de Jerry Windle voulait réaliser son rêve de toujours : être père. Mais malheureusement dans ces années-là, l’adoption homoparentale semblait encore un droit inaccessible. Cependant, l’espoir est revenu lorsqu’un jour il a commencé à feuilleter un magazine et il y a lu l’histoire d’un homme qui avait adopté un garçon du Cambodge, sans mentionner l’existence d’une mère. Jerry y a vu son opportunité.

Jordan Windle / Instagram

“L’histoire parlait de la relation étroite entre le père et son fils, et quelque chose a fait clic dans ma tête… L’article donnait le numéro de téléphone [pour un service d’adoption], alors j’ai appelé le numéro et j’ai dit “Je viens de lire un article, est-il possible pour une personne seule d’adopter un enfant ? ‘et ils ont dit ‘Oui, c’est possible’ ”

Jerry Windle pour Today

Jordan Windle / Instagram

C’est ainsi que quelques mois plus tard, il tenait déjà dans ses bras un enfant très malade et mal nourri. C’était Jordan, son fils, qu’il a aimé dès la première minute. Un petit garçon arrivé à l’orphelinat situé au Cambodge alors qu’il n’avait qu’un an, pour plus tard être adopté à dix-huit mois. Un garçon qui aujourd’hui n’est plus si petit puisqu’il est un jeune athlète, qui n’est rien d’autre que l’un des représentants des États-Unis au sein de l’équipe olympique de plongeon. Et bien qu’il sache que malheureusement son père ne pourra pas être à ses côtés pour le voir concourir aux jeux de Tokyo 2020, il est “super excité” et toujours conscient que s’ il peut être là aujourd’hui, il le doit à son père Jerry.

Jordan Windle / Instagram

«Habituellement, je peux entendre mon père parmi tout le public, ce qui est incroyable. Ne pas l’avoir aux JO sera différent (…) J’aurais aimé qu’il soit là, mais ça ne change pas vraiment ce que je vais faire : m’amuser, frimer un peu et faire le spectacle pour tout le monde. Ce sera mon intention. J’espère qu’il sera fier (…) Il y a beaucoup de gens, beaucoup de regards sur moi, mais en tout cas, je suis simplement ravi de pouvoir donner le meilleur de moi-même et de montrer que tout ce travail acharné, espérons-le, pourra porter ses fruits… C’est un rêve qui se réalise (…) Je le dis à tout le monde, quand ils me demandent pourquoi je plonge, je réponds que je plonge exclusivement pour mon père car il adore me regarder (…) Sans tous les sacrifices qu’il a faits, et sans son amour et son soutien tout au long du temps que nous avons passé ensemble, je ne serais vraiment pas là où je suis aujourd’hui. Je dois le remercier pour tout, pour tous mes succès. Cela a été un voyage incroyable avec lui »

a déclaré Jordan Windle

Jordan Windle / Instagram

Jerry a été indispensable pour que ce jeune homme d’origine cambodgienne commence à s’entraîner à l’âge de sept ans. C’est à cet âge-là qu’un homme du nom de Tim O’Brien lui a dit que son fils lui rappelait le légendaire athlète de plongeon, Greg Louganis, dont son père avait été l’entraîneur. Il a vu dans le jeune fils de cet homme célibataire et homosexuel, une future star olympique du plongeon.

Jordan Windle / Instagram

“Il a dit qu’il venait de voir quelque chose en Jordan, et c’était quelque chose de physiologique mais aussi d’inexplicable, alors Jordan a dit qu’il voulait aller à des cours de plongeon et j’ai dit ‘D’accord, si c’est quelque chose que tu veux faire, allons-y (…) Et donc, à 7 ans, il a commencé à plonger et a remporté son premier championnat national junior deux ans plus tard, ce qui est presque sans précédent pour quelqu’un qui vient de se lancer dans un sport (…) Je sais le dur travail qu’il a mis là dedans, il l’a mérité et je suis vraiment excité et fier qu’avec son équipe d’entraîneurs, il ait pu accomplir un exploit aussi incroyable (…) Je sais que Jordan sait que je suis avec lui (…) Le fait de ne pas pouvoir être physiquement là est incroyablement décevant, car j’adore le spectacle qu’il offre (…) Nous allons faire une super soirée pour le regarder ici en Californie (…) C’est le voyage de Jordan et c’est le summum de sa carrière, et je veux qu’il profite de cette expérience du mieux qu’il peut… C’est ce que j’ai toujours voulu pour lui “

a dit Jerry Windle

À 16 ans, Jordan est retourné au Cambodge pour participer à un show de plongeon destiné à inspirer les jeunes enfants du pays. Il a été reçu par de nombreuses personnes et médias. Car malgré sa nationalité américaine, il a été suivi comme un héros national cambodgien. Ils ont acclamé “Pisey”, son nom d’origine, à plusieurs reprises. Le jeune homme a raconté son histoire à de nombreux orphelins, en plus de leur dire qu’il a pu arriver là où il est grâce à son père. Pour ensuite regarder les responsables du gouvernement local et déclarer : “J’espère que vous donnerez à tous ces enfants l’opportunité que mon père m’a donnée”.

Jordan Windle / Instagram

Depuis lors, six ans se sont écoulés et aujourd’hui Jordan a 22 ans. Le jeune homme représentera les États-Unis aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, avec le drapeau cambodgien tatoué sur le bras et son père dans son cœur.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI