Par Upsocl
12/10/2021

“Elle était très timide, elle s’asseyait au fond contre le mur. Si je ne l’obligeais pas à travailler en groupe, elle ne le faisait pas. Nous n’avions pas beaucoup de liens et à un moment, elle a commencé à manquer les cours”, a déclaré Miriam, qui n’a jamais pu avoir d’enfants biologiques en raison d’un problème de fertilité.

Parfois, les amitiés entre enseignants et élèves vont au-delà d’une simple relation académique et des liens se créent pour la vie. Ce lien peut même s’étendre au-delà de la salle de classe et devenir des histoires familiales émouvantes.

Ce fut le cas de Miriam, une enseignante argentine qui a décidé d’adopter une de ses élèves de 16 ans après avoir appris que l’adolescente habitait dans un foyer pour mineurs, selon ce que rapporte le média TN.

Famille Marchese Coronel

Elle et son mari avaient toujours voulu avoir des enfants, mais en raison d’un problème de fertilité diagnostiqué chez l’enseignante, ils n’ont jamais pu réaliser leur rêve. C’est ainsi qu’ils ont décidé qu’ils devraient adopter pour agrandir leur famille.

Cependant, Miriam a eu du mal à convaincre son mari, qui envisageait toujours d’essayer d’avoir des enfants biologiques. “A propos de l’adoption, je n’y avais jamais pensé. Puis les années ont continué à passer, j’avais 41, 42, 43, 44 et à 45 un jour je me suis levé et j’ai regardé Miriam. Je lui ai dit qu’il fallait le faire : “Allons de l’avant, a alors dit Néstor.

Famille Marchese Coronel

C’est ainsi que deux enfants sont arrivés dans leur vie, Ian et Lolo, âgés respectivement de 7 et 8 ans, qui avaient été violentés par leurs précédentes familles, et autant Miriam que Nestor allaient se consacrer à les élever et leur donner de l’amour.

Tous deux ont dû s’habituer à ce nouveau rôle, car ne connaissant pas les enfants, tout était un peu plus difficile. Mais alors qu’ils commençaient à s’y habituer, Camila a fait son apparition, une élève de Miriam qui a commencé à manquer les cours.

Famille Marchese Coronel

“Elle était très timide, elle s’asseyait au fond contre le mur. Si je ne la forçait pas à travailler en groupe, elle ne le faisait pas. Nous n’avions pas beaucoup de liens et à un moment elle a commencé à manquer les cours”, a déclaré l’enseignante.

Miriam s’est rendu compte que l’adolescente avait commencé à vivre dans un foyer, elle avait donc trop de problèmes personnels pour réussir à l’école. Parallèlement à cela, elle a découvert qu’une famille allait l’adopter, mais après un problème, ils ont arrêté de s’intéresser à elle.

Famille Marchese Coronel

Après quelques formalités administratives, le couple a décidé qu’ils pouvaient offrir à Camila cette maison chaleureuse dont elle manquait. “J’ai dit à Nestor qu’elle était gentille et qu’elle voulait que nous l’aidions. Quand Cami a appris qu’on voulait la recevoir chez nous le week-end et l’aider, elle a tout de suite voulu quitter le foyer”, a expliqué Miriam.

Bien sûr, le processus a été long, car au début la jeune femme ne se rendait chez le couple que le week-end. Le tribunal a commencé à remarquer que la jeune femme avait des problèmes dans le foyer pour mineurs et perdait du poids, il a donc décidé que le couple devait définitivement l’adopter.

Famille Marchese Coronel

Il faut tenir compte du fait que de nombreux jeunes atteignent des âges avancés et ne sont jamais adoptés par les familles, car il est beaucoup plus difficile pour les parents adoptifs de les élever. Beaucoup de ces jeunes sont rejetés, pour Camila c’était l’opportunité d’une vie.

“Ce n’est pas difficile d’adopter, il faut se demander avec qui on veut former une famille, car on peut la former avec des personnes de tout âge. Bien que ce ne soit pas mal de vouloir le faire avec un bébé, il y a des jeunes et des adolescents qui en ont tellement besoin, il faut le repenser et comprendre que si on a l’envie (…) on pourra adopter un grand enfant”, a clôturé l’institutrice.

VOUS AIMEREZ AUSSI