Par Upsocl
18/08/2020

Beaucoup de monde partirait en courant en le voyant, mais ils ont décidé de lui préparer un sandwich et ils s’est très bien tenu à table.

Pendant un repas de famille à la campagne, la dernière chose qu’on imagine c’est de se retrouver face à face avec un animal qui est habituellement qualifié de dangereux. Il serait normal d’avoir peur de lui, encore plus si il s’agit d’un ours avec ses grandes griffes et qui pèse trois fois notre poids.

C’est ce qui est arrivé à Kaitlyn Nesbit, 29 ans, qui est allée faire un picnic en famille. Quelque chose de normal pour eux mais cette fois-ci, un très grand animal est apparu.

Caters / Kaitlyn Nesbit

Il n’est heureusement pas venu avec l’idée de tout manger et de faire un désastre mais il s’est assis avec la famille et il a tranquillement attendu son sandwich. Avec patience il a attendu que l’un des membres de la famille lui coupe du pain et le garnisse. Il semblait être un humain parmi les autres.

Il répondait aux gestes que la famille à table lui faisait. Si on lui demandait de s’asseoir, il le faisait et si on lui demandait d’attendre, il obéissait.

Mais ce qu’ils ont fait n’était pas très bien, les actions de cette famille ont été critiquées sur les réseaux sociaux car pour leur sécurité, les ours sauvages ne doivent pas être nourris. En effet, il ne faut pas qu’ils associent les humains avec les aliments et que cela devienne un problème pour les visiteurs.

Le département des Ressources Naturelles du Maryland demande aux personnes de chasser les ours noirs si ils s’approchent pour demander de la nourriture, ils ont même un panneau qui dit la chose suivante:

“NE LEUR DONNEZ RIEN À MANGER! Effrayez-les. Faites du bruit, tapez sur les casseroles ou criez. Voir des ours peut être très agréable, cependant, avoir un ours au campement peut générer des problèmes qui persistent bien après que vous soyez rentrés chez vous. Si un problème s’aggrave, votre sécurité et celle de l’ours peuvent être compromises.”

Ils ne pensaient clairement pas à cela, ils ont peut être pensé que de l’avoir si proche et de réagir violemment serait contre productif. Si j’avais un animal si dangereux proche de moi, je ferais sans doute la même chose en tentant de fuir du danger.

Caters / Kaitlyn Nesbit

Nous espérons que cela ne représente pas un problème à long terme, l’année dernière un ours noir avait été sacrifié car il était trop sociable et cela n’est pas juste.

Nous pouvons tout à fait comprendre que nous devons leur apprendre à s’éloigner de nous, ils peuvent parfois être agressifs et ils sont un danger dans les parcs nationaux. Le jour où nous pourrons tous vivre en paix sans que personne ne soit un envahisseur arrivera.

Caters / Kaitlyn Nesbit

En attendant, cette famille va rentrer chez elle avec un excellent souvenir!

VOUS AIMEREZ AUSSI