Par Upsocl
19/10/2021

Stephenie Taylor (Angleterre) voulait un bébé pour donner un frère ou une sœur à son premier fils Frankie, mais elle ne voulait pas s’impliquer amoureusement avec quelqu’un pour y parvenir. C’est pour cela qu’elle a utilisé une sorte de “Tinder” de donneurs de sperme, un kit d’insémination acheté sur eBay et un tuto maison YouTube pour concevoir la petite Eden toute seule.

On sait qu’il existe aujourd’hui plusieurs méthodes pour que les femmes puissent tomber enceintes. En plus de la classique que nous connaissons tous, il y a la fécondation in vitro, l’insémination artificielle, la congélation d’ovules et de spermatozoïdes… et aussi la version à domicile.

Nous allons vous parler d’une femme qui a opté pour cette dernière modalité, en prenant soin de donner à sa grossesse une tournure moderne et technologique : elle a acheté le sperme d’un donneur au hasard via une application et s’est inséminée avec un tutoriel YouTube.

Triangle News

Stephenie Taylor, 33 ans, de Nunthorpe (Angleterre), avait très envie de concevoir un deuxième bébé mais l’idée d’avoir un partenaire l’a découragée. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de prendre le taureau par les cornes et après avoir obtenu le sperme via l’application, elle a acheté un kit d’insémination à domicile sur eBay pour le faire elle-même.

Il s’avère que le donneur est venu chez la femme en personne pour lui livrer le sperme dans un flacon et neuf mois plus tard, la petite Eden est née, peut-être l’un des rares bébés conçus entièrement grâce à Internet.

Triangle News

“On pourrait dire que si je n’avais pas eu accès à tout cela via internet, alors elle ne serait pas là. Mais je suis trop heureuse d’être à nouveau maman et je suis fière de la façon dont elle est venue au monde.”

Stephenie Taylor pour Triangle News

Il s’avère que la femme était déjà mère de Frankie, un garçon de cinq ans dont le père n’était pas présent dans sa vie. Elle ne voulait donc pas qu’il soit enfant unique et voulait absolument avoir un autre bébé pour l’accompagner. Elle s’est tournée vers des cliniques de fertilité privées, mais le traitement le moins cher coûtait 1 600 £ – soit environ 1900 euros – elle a donc rapidement abandonné cette idée.

Triangle News

C’est alors qu’elle a découvert l’application Just A Baby, une sorte de Tinder pour les personnes qui recherchent des mères porteuses, des donneurs de sperme, d’ovules ou d’embryons.

Elle a donc matché avec un homme de 43 ans, avec qui elle a correspondu par messages pendant trois semaines avant la finalisation de la livraison de sperme. Ils ont convenu qu’il ne pourrait pas intervenir plus tard pour une éventuelle garde du bébé ni pour avec des contacts libres avec celui-ci.

Triangle News

La société s’étend et grandit, nous sommes donc susceptibles de voir d’autres situations semblables désormais. Qui aurait pu le prédire ?

VOUS AIMEREZ AUSSI