Par Upsocl
18/11/2020

Juliana a proposé à Maria Eduarda de venir chez elle sans même savoir qu’elles allaient devenir une famille. L’affection entre les deux jeunes femmes est infinie.

Même si la plupart des personnes pensent qu’elles sont sœurs, en réalité Juliana qui a 27 ans est la mère de Maria Eduarda qui a 18 ans. 

Juliana a rencontré Duda, comme elle aime l’appeler, à la salle de sport à Salvador, au Brésil où elles prenaient des cours d’arts martiaux mixtes. L’adolescente est une lutteuse professionnelle. Même si elles sont désormais inséparables, leur histoire n’a pas commencé de façon très conventionnelle.

Instagram @biancamartinezfotografia

Maria Eduarda a posté une publication sur ses réseaux sociaux en disant qu’elle allait participer à un tournoi international de Jiu-Jitsu au Salvador, elle a en plus demandé si quelqu’un pourrait l’aider.

Instagram @biancamartinezfotografia
Instagram @biancamartinezfotografia

Juliana a vu la publication et a proposé à Duda une chambre chez elle, mais la proposition n’a pas duré plus longtemps. Longtemps après, la jeune fille a avoué qu’elle était désespérée pour trouver un foyer et elle a demandé si elle pouvait vivre avec elle, selon ce qu’a dit Razões para Acreditar. À ce moment, Juliana ne se souvenait même plus de la proposition qu’elle lui avait faite.

Razões para Acreditar

Finalement Juliana a reçu l’adolescente chez elle et c’est alors que leur relation a commencé à changer. Elles se sont beaucoup plus rapprochées et sans s’en rendre compte, Duda appelait déjà Juliana “Maman” et vice versa. Jusqu’à ce qu’un jour, Juliana demande à Duda si elle se sentait vraiment comme sa fille. Duda a dit que oui. Juliana a ensuite appelé la mère biologique De Maria Eduarda pour rendre l’adoption officielle. Elle lui a donné son accord et elles sont alors devenues une famille.

Instagram @biancamartinezfotografia
Instagram @biancamartinezfotografia

Depuis ce moment, elles vivent ensemble et sont heureuses. La complicité dans leurs regards démontrent l’affection infinie qu’elles ont l’une pour l’autre. 

VOUS AIMEREZ AUSSI