Par Upsocl
22/12/2021

Razan et son mari ont échappé à la guerre en Syrie, sans rien à perdre et en espérant que le pays du carnaval leur donnerait une nouvelle chance. Grâce à ses compétences en cuisine, son étal de nourriture arabe est aujourd’hui l’un des plus appréciés de São Paulo.

Nombreux sont les réfugiés de la guerre au Moyen-Orient, qui viennent dans différents pays du monde pour tenter une nouvelle vie, loin du terrorisme et de la peur de se retrouver victime à tout moment. C’est l’histoire de Razan et de son arrivée au Brésil.

Depuis 2011, la Syrie traverse une situation difficile, et bien que Razan y ait vécu plusieurs années avant de fuir le pays, une situation en particulier l’a décidée. “Une bombe est tombée à côté de mon mari Mohamed et il a perdu 70% de son audition”, a-t-elle expliqué.

Instagram @razancomidaarabe

De la même manière, elle s’est aussi souvenue de la terreur de la guerre et souffre actuellement d’un traumatisme à cause des bruits violents : “Quand il y a des feux d’artifice, je me sens mal. Je ne peux pas le supporter, car le bruit pour moi ressemble à des bombes”, a-t-elle déclaré.

Face à ce scénario, ils ont décidé de fuir pour commencer une nouvelle vie, mais cela n’a pas du tout été facile. Selon Razan, ils sont arrivés à l’aéroport et ont été renvoyés chez eux et c’est là que son mari a trouvé le Brésil comme destination.

Instagram @razancomidaarabe

“Il m’a dit le lendemain : allons au Brésil, il n’y a pas de guerre là-bas, les gens y dansent, il y a le carnaval là-bas”, a déclaré Razan à propos de la proposition de Mohamed. Ils n’y ont pas réfléchi plus longtemps et dès qu’ils l’ont pu, ils ont emporté quelques affaires vers ce pays latin.

La naissance de son restaurant

Alors qu’ils s’installent sur les terres de Tupiniquim, Razan et son mari commencent à se faire de nouveaux amis et à tisser des liens amicaux. Les premiers à les aider sont leurs voisins. Ils leur ont prêté leurs codes Wi-Fi et eux les ont remerciés avec un dîner.

“Ils sont venus en famille, j’en ai préparé beaucoup, je pensais qu’ils allaient beaucoup manger. Ils ont mangé deux, trois morceaux et il en restait beaucoup”, a expliqué Razan. “Quand elle a vu ce qui restait, la voisine m’a dit : ‘Vendons dans l’immeuble’”, a-t-elle ajouté.

Instagram @razancomidaarabe

Ce premier jour, tout a été vendu et les gens ont commencé à demander de leur nourriture tous les jours. C’est à ce moment-là que Razan s’est rendue compte qu’elle avait l’opportunité de démarrer une entreprise. Elle a d’abord commencé avec des ventes sur Facebook et est rapidement devenue un restaurant.

Son local “Razan Comida Arabe” a quatre ans depuis sa création et il se caractérise par la vente de plats syriens typiques. Quant à savoir si elle retournerait dans son pays natal, Razan le nie catégoriquement, elle ne changerait pour rien au monde la joie et l’affection des Brésiliens.

Instagram @razancomidaarabe

Elle a trouvé son coin de paradis dans le monde.

VOUS AIMEREZ AUSSI