Par Upsocl
06/12/2022

“En voilà une qui n’a absolument rien apporté: Roxana Monserrate (…) Nous en joignons la preuve puisqu’elle est allée se faire faire un traitement capillaire à la kératine dans le centre ville”, ont écrit les étudiantes sur la première page de leur travail de groupe.

Dans la plupart des matières, les enseignants demandent aux élèves de faire des travaux de groupe. C’est la meilleure façon pour eux d’interagir les uns avec les autres tout en  leur apprenant dès le plus jeune âge que les emplois tout comme la vie en société vont de pair avec le fait de savoir s’organiser avec d’autres personnes.

Cependant, il arrive que ces travaux de groupe ne fonctionnent pas de la meilleure façon et finissent par nuire aux élèves, du fait que tout le monde ne fait pas le même effort et qu’il y a des personnes paresseuses qui profitent du travail de leurs camarades de classe.

Pixabay

C’est ce qui s’est passé en Équateur, plus précisément à la faculté des sciences naturelles d’une université de Guayaquil.

Selon les informations de Milenio, une étudiante a été dénoncée par ses propres camarades de classe qui l’ont accusée de ne pas avoir travaillé sur le projet et d’avoir séché les réunions de groupe.

Pixabay

Dans un message sur Twitter, il a été révélé qu’il s’agissait de Roxana Monserrat, une jeune femme qui n’a rien apporté au travail et qui en plus de ça est allée  chez le coiffeur pendant que ses camarades de classe faisaient leurs part.

Non seulement les élèves ont écrit à l’enseignante qu’elle n’avait rien fait, mais elles l’ont également dénoncée pour n’avoir jamais assisté aux réunions. “En voilà une qui n’a absolument rien apporté : Roxana Monserrate”, peut-on lire dans le document dont le travail consistait à faire une dissertation sur les “déchets solides”.

Twitter @MemoCab

Mais ce n’est pas tout! Le plus bizarre est que ses camarades de classe, en plus de la dénoncer, ont joint au document une photo de la jeune femme assise chez le coiffeur alors qu’elle se faisait pouponner. “Nous joignons la preuve qu’elle a fait appliquer de la kératine sur ses cheveux dans le centre ville”, ont-elle écrit en légende de la photo.

Sur le cliché on peut voir la jeune femme assise tandis que la coiffeuse applique le soin capillaire sur sa tête. On ne sait pas qui a pris la photo, mais cela a servi à ce que l’enseignante soit mise au courant.

VOUS AIMEREZ AUSSI