Par Upsocl
17/11/2022

Jay est passé de l’état de femme à celui d’homme depuis maintenant 11 ans, mais après une décennie passée dans son nouveau corps, il a réalisé qu’il se sentait vraiment comme une femme. Malheureusement, il a déjà subi une ablation de l’utérus et des seins, et il affirme que cette décision résulte d’avoir été mal conseillé par les professionnels.

On dit généralement que la vie est forgée et prend différentes tournures selon les décisions que l’on prend. C’est exactement ce qui est arrivé à Jay, un homme transgenre, qui, plus de dix ans après son changement de sexe, regrette profondément les conséquences sociales que ses choix lui ont apporté.

Jay Langadinos

L’Australienne Jay Langadinos, alors qu’elle n’avait que 19 ans, n’était sûre que d’une chose : elle ne se sentait pas femme, mais homme. Cela étant, comme la transition d’un sexe à l’autre est une tâche difficile, elle a préféré consulter un psychiatre avant de prendre une décision qui marquerait le reste de sa vie. C’est ainsi qu’elle a rencontré le docteur Patrick Toohey, qui a rapidement approuvé le changement de sexe de Mme Langadinos après un seul rendez-vous.

Mais 11 ans après que Jay soit passé de l’état de femme à celui d’homme trans, il a avoué avoir de profonds regrets. Il s’avère que l’homme qu’il est devenu, aujourd’hui âgé de 31 ans, affirme qu’il ne connaissait pas les conséquences émotionnelles et sociales qu’impliqueraient son changement de sexe. C’est pour cette raison qu’il blâme aujourd’hui le psychiatre, et l’accuse de l’avoir “mal conseillé“.

Getty Images

Depuis sa transition, Jay a réalisé qu’il n’était pas à l’aise en tant qu’homme. Il souffre de phobie sociale et, depuis son changement de genre, il lui est difficile de se faire des amis ou même d’interagir avec sa famille. En fait, il a fini par réaliser qu’il aimait être une femme, mais qu’il était simplement attiré par d’autres filles, ce qui, pour Jay, ne représentait pas une raison pour changer de sexe.

Aujourd’hui il est un peu tard pour Jay qui a déjà subi un changement de sexe complet , impliquant l’ablation de son utérus et de ses seins, ainsi qu’un traitement hormonal. Ce qui est triste, c’est qu’aujourd’hui, il s’identifie à nouveau comme une femme mais qu’il a perdu la possibilité de réaliser son rêve de maternité, ce qu’il a qualifié de “dévastateur”.

Jay Langadinos

C’est pour cette même raison que Jay est en train de poursuivre en justice le psychiatre qui l’a pris en charge il y a plus de dix ans. Selon lui, sa recommandation de changer de sexe était bien trop hâtive, considérant le fait qu’ils ne s’étaient rencontrés qu’une seule fois lors d’une consultation.

VOUS AIMEREZ AUSSI