Par Upsocl
30/08/2022

Roberto Bete et Erika Fernandes sont devenus parents en mai de cette année. Mais, étant transgenre, l’homme avait retiré ses glandes mammaires. Sa femme a donc suivi un traitement hormonal pour pouvoir allaiter le petit.

Au fil des années, la technologie a progressé à pas de géant, en particulier dans le domaine de la médecine. Cette révolution est précisément ce qui a permis à Erika, une femme transgenre, d’allaiter son fils, qui a été conçu par son mari, également trans.

Instagram: @roberto_bete

Roberto Bete et Erika Fernandes forment un couple brésilien et tous deux sont transgenres. C’est-à-dire que Roberto est né en tant que femme biologique, tandis qu’Erika, en tant qu’homme. Mais, grâce aux progrès de la médecine, tous deux ont entamé un processus de transition, où grâce à un traitement hormonal, ils ont pu changer de genre.

Cependant, Roberto a conservé son système reproducteur complet de sorte qu’il n’a jamais perdu son utérus ni ses ovaires. Grâce à cela, en mai de cette année, l’homme a pu donner naissance à son premier enfant avec sa bien-aimée Erika sans aucun problème.

Instagram: @roberto_bete

Mais Roberto a perdu ses glandes mammaires dans son processus de transition. L’homme de 32 ans a subi une intervention chirurgicale pour enlever sa poitrine, perdant ainsi complètement sa capacité à allaiter.

Mais Erika, elle, avait des glandes mammaires intactes. Comme les femmes, les hommes naissent naturellement avec cette zone de la poitrine, seule une intervention avec injection d’hormones est nécessaire pour stimuler la production de lait, selon ce que rapporte Ana Thais Vargas, médecin de famille du couple.

Instagram: @roberto_bete

“Le processus de lactation consiste chez elle à stimuler son corps à produire de la prolactine, c’est ce qui permet aux cellules mammaires de produire du lait. Ce lait ne contient pas d’hormone qui ne soit pas également présente dans le corps des personnes qui produisent du lait naturellement”.

Ana Thais Vargas à UOL.

Avant la naissance du fils d’Erika et Roberto, Erika a commencé son traitement de stimulation avec des hormones et un tire-lait électrique. En seulement deux mois, elle a obtenu de bons résultats.

“Même si les gens m’ont dit  ‘tu es folle, l’allaitement c’est la pire partie, tu n’as même pas eu le bébé’. Ils m’ont dit que ça ferait mal, que le sein serait abîmé et qu’il fallait se lever toutes les deux heures, mais j’ai dit : ‘Je veux avoir cette connexion, je veux participer à la croissance de mon fils.”

Erika Fernandes à UOL.

Malgré les critiques reçues, aujourd’hui ce couple trans jouit de la parentalité comme n’importe quel autre couple plus traditionnel. Ils ont même décidé de partager ce voyage dans certaines vidéos publiées sur YouTube, où ils montrent fièrement leur famille.

VOUS AIMEREZ AUSSI