Par Upsocl
14/09/2022

Anna Sueangam-iam était la seule des 29 participantes du concours qui ne possédait pas un nom de famille étranger et qui avait un passé humble en étant fille de ramasseurs de poubelles. Et même ainsi, elle a battu ceux qui la jugeaient à cause de cela et s’est couronnée comme représentante de son pays.

De nombreuses jeunes filles dans le monde rêvent d’être reconnues et célèbres quand elles seront adultes, et elles cherchent même parfois à recevoir une couronne telles de vraies princesses. C’était le cas de Anna Sueangam-iam, qui, malgré le fait qu’elle s’était toujours battue depuis toute petite, avait eu un chemin de vie difficile seulement à cause du fait qu’on la jugeait en lien avec le travail de ses parents. 

Instagram: @annasnga_1o

Anna Sueangam-iam a 23 ans, elle est originaire de Thaïlande, et comme beaucoup d’autres jeunes de son âge sur ses terres natales, elle vient d’une famille qui a dû s’efforcer, qui a dû travailler chaque jour de sa vie pour pouvoir rester debout. Bien que la jeune fille soit extrêmement fière de cela, le reste du monde ne l’est visiblement pas. Et cela seulement parce que ses parents étaient connus pour travailler en tant que ramasseurs de poubelles.

Le travail de ses parents lui a d’ailleurs joué un mauvais tour quand elle a été injustement jugée alors qu’elle voulait accomplir ses rêves. 

Mais Anna Sueangam-iam possède une beauté qui met tout le monde d’accord, et c’est une chose dont elle a voulu tirer partie pour un jour, devenir Miss Univers et être couronnée comme la plus belle femme du monde. 

Instagram: @annasnga_1o

Pour cette même raison, la jeune femme s’est présentée au concours organisé au niveau national en Thaïlande, afin de choisir la représentante pour le concours de Miss Univers. À son arrivée, elle s’est rendu compte que les 28 autres concurrentes avaient des noms de famille étrangers et beaucoup venaient de familles aisées. Ce qui a provoqué que Anna soit jugée par le public, qui, après avoir appris ses origines, l’a surnommé “Miss Poubelle”.

Pire encore, au cours des différents mois de compétition, malgré le fait que la jeune fille a ébloui par son attitude, son talent et sa sympathie, elle a à tous moments été loin d’être l’une des favorites du public thaïlandais.

Instagram: @annasnga_1o

Mais Anna Sueangam-iam a décidé de laisser toutes les critiques de côté et de continuer à se battre pour ce qu’elle désirait : la couronne. Aujourd’hui, grâce à la persévérance de la jeune femme de 23 ans, le jury du concours l’a considérée comme méritante au titre de représentante de la Thaïlande pour le concours de Miss Univers.

Instagram: @annasnga_1o

Anna a non seulement été la gagnante d’une couronne et de 27 mille dollars de récompense, mais elle a aussi gagné le respect de tous les fans du concours, qui l’ont humiliée car elle était la fille de ramasseurs de poubelles. La jeune femme a démontré qu’il n’y a pas à avoir honte de ses origines, et que là d’où on vient ne détermine en rien ce que l’on peut accomplir dans sa vie. 

VOUS AIMEREZ AUSSI