Par Upsocl
06/09/2022

“Je sais qu’en tant que mère, je suis censée être en colère contre lui pour avoir eu recours à la violence ou avoir été renvoyé, mais ce n’est pas le cas. Pas même un peu”, a déclaré Allison Davis sur Facebook en racontant l’histoire de Drew, qui a été victime d’harcèlement et embêté par un camarade de classe pendant des années, sans recevoir aucune aide.

L’école ne doit pas être un lieu qui crée des problèmes aux enfants, mais un lieu où ils vont apprendre, grandir et partager. Cependant, parfois, des problèmes tels que le harcèlement finissent par leur rendre la vie impossible et deviennent un cauchemar quotidien, surtout lorsque les victimes ne reçoivent pas l’aide dont elles ont besoin et c’est aux parents de faire le plus juste pour eux.

C’est ce qu’a prouvé Allison Davis, une mère de Springfield (États-Unis) qui n’a pas hésité à soutenir son fils Drew après qu’il ait frappé le garçon qui l’a pendant très longtemps embêté, puisque l’école n’avait jamais voulu s’occuper du problème.

Facebook: Allison Davis

Alison a partagé sur Facebook que Drew a été victime de harcèlement par ce garçon et son groupe d’amis depuis le collège. Il a menacé de le frapper, l’a suivi dans les couloirs, s’est moqué de lui, l’a embêté en classe par le biais de messages et des réseaux sociaux, Allison en a parlé avec les professeurs et l’administration mais sans obtenir l’aide nécessaire.

“Pas une seule fois l’école n’a puni le garçon qui a menacé et harcelé Drew encore et encore”, a-t-elle déclaré dans le post.

Image d’illustration: Pixabay

Compte tenu de cela, Drew a cessé de parler aux adultes parce qu’il sentait que personne ne pouvait l’aider. Allison a demandé de l’aide dans un e-mail qu’elle a envoyé à l’école, et la seule réponse qu’elle a obtenue a été que les deux garçons devaient signer un accord pour ne pas entrer en contact, ce qui a indigné la mère.

“Et comme Drew, j’ai renoncé à tenter d’amener l’école à faire quoi que ce soit pour empêcher cet enfant de l’intimider”, a-t-elle détaillé sur  Facebook, Drew a donc pris les choses en main pour trouver la solution par lui-même. 

Image d’illustration : Pixabay

Un jour, alors qu’il était dans le bus, son harceleur est venu comme d’habitude pour se moquer de son père, le menaçant lui et son frère de 11 ans. Compte tenu de cela, Drew en a eu assez de ne pas recevoir d’aide et a décidé qu’il s’occuperait de l’affaire lui-même, il l’a alors frappé et le garçon ne l’a plus jamais dérangé.

Trois coups de poing et son harceleur a crié comme un bébé, ses amis et acolytes se sont tus et ce matin le voyou ne l’a même pas regardé. Problème résolu”, a-t-elle raconté sur le réseau social.

Facebook: Allison Davis

Cependant, l’école n’a pas aimé l’action de Drew et l’a renvoyé pendant 5 jours, ce qui a agacé sa mère mais elle n’a pas hésité à le soutenir.

“Je sais qu’en tant que mère, je suis censée être en colère contre lui pour avoir eu recours à la violence ou parce qu’il a été violent, mais ce n’est pas le cas. Pas même un peu. Pendant des années, l’école a échoué à aider Drew. Alors que cet enfant a constamment menacé de frapper Drew avec plusieurs de ses amis, l’école n’a jamais rien fait“, a-t-elle commenté sur le réseau social où elle  a reçu du soutien pour défendre son fils qu’elle aime et parce qu’il a fait ce qui lui semblait être la chose à faire sur le moment.

VOUS AIMEREZ AUSSI